Tout le monde s’en fout au Bar du Stade mais il faut en parler quand même

Bon après la victoire lyonnaise hier, il fallait un petit billet sur une actu, certes peut-être un peu moins sexy… oui tout le monde n’a pas la chance d’avoir un club en Ligue des Champions, il faut bien l’avouer. Puisqu’on vous dit que les Verts y re-gouteront un jour à cette C1 (est-ce qu’on sera mort avant?). Donc en ce qui concerne nos salades, le prochain tour de leur ligue des champions se déroulera à Lens! Ouf! On a échappé de peu au déplacement dans le Finistère qui nous aurait été à mon humble avis fatal… Nos amis Ch’tis se présentent donc devant nos plantes vertes pour l’heure de la revanche après l’entourloupe à Bollaert et ce pénalty imaginaire sur Toifilou. Allez je me laisse aller à rêver: à nous la Coupe de France amis stéphanois!

Au bar du Stade, il n’y a qu’une Coupe nationale de valeur: la Coupe de France, pas la coupe à Toto ou la coupe du fric laissée cette année aux Bols de Lait ou aux Sudistes phocéens!

Publicités

Au Bar du Stade, il règne un sentiment de frustration

Depuis quelques temps, ce blog me semble se calmer… Est-ce le froid qui vous anesthésie mes amis?

Aujourd’hui, simplement un gros coup de gueule. Vous allez me dire que je joue à la pleureuse verte, etc… mais il faut avouer que l’ASSE n’est pas le club le plus verni par l’objectivité et la qualité de l’arbitrage. Je ne suis pas là pour appuyer les dires de M. Caïazzo de ce soir, mais c’est tout de même une honte de voir toutes les erreurs qui ont coûtées de nombreux points cette saison aux Verts. Les supporters n’auraient pas à trembler autant si certaines décisions avaient été plus justes: but de Bergessio ce soir contre l’AJA, au Mans un but refusé à tort, face à Lens une défaite sur un pénalty plus que litigieux… Cela fait beaucoup de points en moins au final. Certes, les erreurs d’arbitrage font aussi partie du « folklore » et du charme du foot. D’autre part, l’équipe pourrait mieux jouer… Cependant lorsque l’on voit, malheureusement ou heureusement, l’importance que revêt le football dans une ville comme Saint-Etienne, ce ne sont plus simplement des considérations sportives mais parfois économiques pour toute une région…

Et oui, au Bar du Stade, on essaie de temps en temps d’élever le débat!

Les Verts en version « Florent Pagny », le retour

asse
Et oui, c’est le retour de l’Argentine en terre stéphanoise…après les illustres (Oswaldo Piazza) ou moins illustres (Daniel Bilos alias « El Flaco », d’où mon pseudo, ou encore Ignacio Piatti), l’ASSE se tourne vers la filière albiceleste. Et ce malgré l’absence d’Omar Da Fonseca Ier dit l’ultime tête chercheuse de la maison verte!

Gonzalo Bergessio, en provenance de San Lorenzo pour 6 millions d’€, et Augusto Fernandez (un sosie de Paulo Machado… au moins au niveau physique), prêté par le grand River Plate,  sont les deux prétendants au renouveau de Geoffroy-Guichard. Un attaquant et un meneur. Peut-être que l’ASSE tient enfin une belle équipe offensive avec ces deux joueurs encore peu connus sur notre continent mais qui ont séduits le grand Diego. Je sais, vous allez me dire que Diego est un sélectionneur en demi-teinte…seulement je vous dis juste de regarder notre propre sélectionneur. Avec la tour de contrôle Sanogo et les deux argentins, on peut espérer enfin un peu de foot du côté de Geoffroy? Je ne souhaite pas trop m’enflammer mais il était temps que le club réagisse après le départ de Gomis. C’est enfin le cas. On attendra le résultat. A suivre dans les prochaines joutes de grandes classes qui attendent Saint-Etienne face au GF38 ou encore à l’AJA. Ah Ligue 1, quand tu nous fais rêver…